Publié le 19/08/2014
  • Auteur Marie Celine SOLERIEU
  • 0

Manu Dibango : “Je n’avais pas les moyens, et quand je voyais un saxophone, je loupais mes trains, car il brillait …”

Au festival jazz de Villes sur Auzon, avec Manu Dibango et Dany Doriz issus d’une rencontre de 50 ans d’amitiés, d’humanité et de musiques. “Je n’avais pas les moyens. et quand je voyais un saxophone, je loupais mes trains, car il brillait …”

Partage par la bonne humeur avec ces deux grands musiciens du jazz, sur ces deux instruments qui font partie d’eux respectivement : le saxophone et vibraphone. Rencontre avec Manu Dibango et Dany Doriz – Villes sur Auzon.