Publié le 13/03/2015
  • Auteur Marie Celine SOLERIEU
  • Temps de lecture 1 min

Jean-Sébastien Lourdais – La Chambre anéchoïque – de l’animalité à l’humanité

Jean Sébastien Lourdais est un Danseur-Chorégraphe français expatrié au Québec dans les années 90. Entre exil, déracinement, prise de conscience.

 

En conséquence à des accidents corporels subis, le chorégraphe se remet en question sur son identité personnelle, sur son être.

De la phase animalité à la transe humanité, la chorégraphie interprétée par lui même, exprime les souffrances de ce corps.

Une prise de conscience de la gestuelle par les codes de la vie de tous les jours, qui ont amenés le chorégraphe à se positionner sur le véritable sens de “danser”.

La chambre anéchoïque est un spectacle intrigant, fort et subtil à la fois, qui peut interroger le spectateur sur ce paysage chorégraphique .

 

Partage d’une rencontre avec ce chorégraphe atypique au Pôle Camille Claudel de Sorgues lors du festival de danse Les Hivernales

Rencontre avec le chorégraphe Jean-Sébastien Lourdais – festival les Hivernales

[arve url=”http://www.youtube.com/watch?v=7DEHjfWWrfM” /]