Publié le 14/07/2014
  • Auteur Marie Celine SOLERIEU
  • Temps de lecture 1 min

Nabucco aux Chorégies d’Orange, comme si vous étiez

Une mise en scène entre illusion et réalité, des décors sobres et subtils, des costumes de grandes classe, une musique à la fois délicate et puissante.

Emotions frissonnantes d’une part, splendeur et envoûtement par le talent des interprètes d’autre part, c’est une oeuvre qui vous porte tant elle reste encore réelle par son histoire.
Mise en scène, décors, costumes de Jean Paul Scarpitta, direction musicale de Pinchas Steinberg, avec Martina Serafin, Karine Deshayes, Marie Adeline Henry, George Gagnidze, Dmitry Belosselskiy, l’Orchestre National de Montpellier, les Choeurs de l’Opera du Grand Avignon, Nice, Toulon et Montpellier.

Nabucco, illusion et réalité au Théâtre Antique d’Orange

[arve url=”http://www.youtube.com/watch?v=FhsPGaHY8PE” /]