Publié le 10/08/2015
  • Auteur Marie Celine SOLERIEU
  • Temps de lecture 1 min

Rencontre avec René Koering, Homme de Culture

Rencontre avec René Koering au festival de Tresques. Festival d’art lyrique, théâtre, classique, jazz, il en a repris la présidence il y a trois ans, après avoir quitté celle du festival de Radio France de Montpellier.

Moment privilégié d’une rencontre exceptionnelle avec un grand Monsieur de Culture, dans l’ancienne cave coopérative de Tresques, lieu de scène du festival. 

“A 4 ans, j’ai eu mon premier piano. Et j’ai préféré jouer du piano que jouer au foot. Le piano était pour moi la seule sortie possible, échapper à l’éducation, qui était une éducation difficile.”
Eduqué dans la culture classique, Réné Koering a vécu entre la musique classique et la peinture. A 20 ans, il rencontrait Picasso, Chagall, influencé musicalement par Pierre Boulez, Francis Poulenc.
“A 20 ans, ça fait un choc !”

Musicien et compositeur, “il fallait bien vivre”…, René Koering a fait alors de la radio (France Musique) puis en est devenu le directeur  (1981-1985), fondateur du festival de Radio France à Montpellier (1985-2011), puis directeur de la muique de Radio France (2000 – 2005), directeur de l’Orchestre National de Montpellier. 

 

Cette année, le festival de Radio France a programmé l’une de ses compositions pour piano et orchestre, qui a connue un franc succès.


Conclusions de cette entrevue sur des anecdotes vécues assez époustouflantes, comme par exemple un voyage avec le chef Lorin Maazel, qui oublia la partition dans le train du concerto qu’il devait diriger… 

 

 

 

 

Interview de René Koering, président du festival de Tresques.

[arve url=”http://www.youtube.com/watch?v=YmhcCs08Lc4″ /]