Publié le 21/06/2024
ExpositionsPublirédactionnel

Exposition – “Miquel Barceló, océanographe” Villa Paloma, Nouveau Musée National de Monaco

L’exposition “Miquel Barceló, océanographe” propose une immersion dans l’univers prolifique de l’artiste espagnol en mettant en avant une soixantaine de ses œuvres. Peintures, céramiques, broderies et travaux sur papier permettent de redécouvrir son œuvre, où la mer occupe une place centrale. À découvrir jusqu’au 13 octobre 2024 à la Villa Paloma, Nouveau Musée National de Monaco.

Exposition Miquel Barcelo _Requin NMNM monaco art contemporain

© Miquel Barceló / Adagp,Paris 2024

Miquel Barceló, l'un des plus grands peintres contemporains qui fait écho à l’histoire de l’océanographie : "Miquel Barceló, océanographe" Exposition à la Villa Paloma, Nouveau Musée National de Monaco du 7 juin au 13 octobre 2024. Commissariat : Björn Dahlström, Guillaume de Sardes, Stéphane Vacquier
Scénographie : Christophe Martin

Chez moi, en majorquin, il y a deux mots pour désigner la mer. Il y a «le mer» et «la mer», un mot masculin et un mot féminin : «el mar» et «la mar». La mar, c’est la haute mer et el mar, c’est un terme générique. [...] Il y a une mer qui est entre les îles, une mer en soi, puis au grand large, vers l’Afrique, une autre mer. Celle qui entoure l’île est comme une grande terrasse qui fait de vingt centimètres à un mètre et demi de profondeur – un enfant peut facilement y attraper des crabes ou y marcher – c’est la «petite mer», une autre mer encore. On en voit toujours le fond. Dès que ça devient un abysse, c’est autre chose. Moi, je les aime toutes, de manière différente, mais je les aime toutes

— Miquel Barceló, (extrait du catalogue de l’exposition)
Vue de l’exposition « Miquel Barceló, océanographe » au Nouveau Musée National de Monaco –
Villa Paloma ©NMNM/Andrea Rossetti, 2024

"Miquel Barceló, océanographe" Villa Paloma, Nouveau Musée National de Monaco

Dire que Miquel Barceló est farouchement peintre c’est signifier qu’entre l’artiste et les éléments qui constituent l’univers, ce sera toujours la matérialité de la peinture qui exprimera sa relation au vivant. C’est pour cela qu’il revendique ses imposantes sculptures de céramique ou des pièces plus petites en rapport avec le quotidien et la nourriture comme étant également de l’ordre de la peinture.

Dans son épaisseur, la peinture dit le monde

Le peintre est aussi un voyageur. Né en 1957, dès l’âge de 17 ans Miquel Barceló expose pour la première fois dans son île natale, Majorque. Très vite, il poursuivra une carrière internationale et les volcans et les déserts seront des lieux qu’il parcourra dans cette quête d’une fusion avec la terre, l’air et les éléments. Cette inscription dans l’espace est aussi une traversée du temps puisqu’il s’inspirera des grottes d’Altamira pour l’incision de la forme et de la couleur dans la roche. Ces expériences marqueront durablement le style de Barceló : Une peinture épaisse, issue de la nature, à base de pigments et d’éléments du quotidien résultant d’un langage universel.

Vue de l’exposition « Miquel Barceló, océanographe » au Nouveau Musée National de Monaco –
Villa Paloma ©NMNM/Andrea Rossetti, 2024

Pourtant c’est Majorque et la Méditerranée qui resteront son point d’ancrage. Dans cette exposition au Nouveau Musée national de Monaco, Miquel Barceló est aussi cet océanographe qui capte tous les aspects mouvants de la mer, celle qui n’est pas seulement un élément essentiel mais aussi un lieu dans lequel on vit. L’artiste en explore toutes les modalités pour les fixer dans ses toiles ou ses céramiques. La mer c’est tout à la fois une vie sous-marine avec sa flore et sa faune, une surface insaisissable et poétique dans ses humeurs, ses couleurs, sa beauté ou sa violence. Mais c’est aussi le quotidien de l’immersion de l’artiste lui-même qui régulièrement y plonge non seulement pour fusionner avec elle mais pour expérimenter un autre regard. Ce n’est pas le paysage de la mer qui est saisi pour être représenté mais l’ intégralité de l’océan, dans tous ses aspects, qui se dépose sur l’œuvre tout en s’imprégnant de l’activité humaine qui s’y déroule.

Vue de l’exposition « Miquel Barceló, océanographe » au Nouveau Musée National de Monaco –
Villa Paloma ©NMNM/Andrea Rossetti, 2024

Un travail de l’un des plus grands peintres contemporains qui fait écho à l’histoire de l’océanographie

D’ordinaire un artiste évoque la mer soit comme toile de fond pour un récit, soit sur un mode réaliste comme le fit Courbet, soit par de multiples peintures de type impressionniste pour en restituer, sur un mode sensible, l’atmosphère. Au contraire ici l’océanographe est celui qui en saisit toutes les potentialités. L’artiste devient celui qui sème et fixe sur un support des éléments extraits de la nature à l’aide de pigments. Souvent il y mêlera pourtant des indices plus culturels par le biais par exemple d’un hameçon adhérant à la toile.

A travers une soixantaine d’œuvres, toute une gamme de pensées et de perceptions se déploie dans cette exposition en parallèle au contexte méditerranéen de la Principauté de Monaco. Le réel s’associe à l’imaginaire quand Barceló traduit les abysses en un univers fantastique par l’étrangeté des formes fluctuantes qui le traverse. Entre figuration et abstraction, des indices d’animaux marins ou de plantes émergent avant d’être absorbés dans une matière qui semble saisie dans un mouvement permanent. La peinture s’anime en elle-même comme reflétant l’énergie inhérente au monde du silence.

Vue de l’exposition « Miquel Barceló, océanographe » au Nouveau Musée National de Monaco –
Villa Paloma ©NMNM/Andrea Rossetti, 2024

Chaque œuvre se charge ainsi de son propre récit même s’il nous revient de construire celui-ci : On y reconnaîtra parfois la trace du «dripping» de Pollock, le souvenir des matiéristes espagnols ou de l’expressionnisme abstrait. Pourtant Miquel Barceló ne s’intéresse pas tant à la représentation qu’à une réflexion sur le vivant et sur le lien qui nous rattache aux forces naturelles. Telle est cette peinture somptueuse dans son immédiateté mais aussi sa profondeur. Elle nous parle de l’humilité du quotidien quand elle s’associe par exemple à l’artisanat par l’intermédiaire d’une broderie par allusion aux traditions locales. Elle sait nous émouvoir ou nous faire méditer sur cet invisible auquel l’œuvre d’art nous permet d’accéder. Voir une peinture de Barceló est toujours cet éveil à l’émerveillement.

Vue de l’exposition « Miquel Barceló, océanographe » au Nouveau Musée National de Monaco –
Villa Paloma ©NMNM/Andrea Rossetti, 2024

Informations pratiques, renseignements, tarifs Exposition "Miquel Barceló, océanographe" Villa Paloma Nouveau Musée National de Monaco

Villa Paloma

56, boulevard du Jardin Exotique
98000 Monaco
Tel +377 98 98 48 60
www.nmnm.mc

Exposition en cours à la Villa Paloma :
« Miquel Barceló, océanographe »
Du 7 juin au 13 octobre 2024

HORAIRES

Ouvert tous les jours en périodes d’exposition

10h – 18h
Horaires d’été (juillet et août): 11h – 19h
Dernière entrée une demi-heure avant la fermeture

VISITES GUIDÉES

L’équipe de médiation du Musée propose des visites guidées

Sans réservation :
Le jeudi à 12H30 (30min)
Le samedi à 11h (45 min)
Le dimanche à 15h (45 min)

Sur rendez-vous :
Tous les jours pour les groupes (à partir de 10 personnes)

Les tarifs :
6€ par personne (gratuit pour les moins de 13 ans, les groupes scolaires, associations de la Principauté) + billet d’entrée 

Contact : public@nmnm.mc

Articles les plus lus

Expositions 2023 MUCEM Alexandrie futurs antérieurs

Temps de lecture 9 min

Article

MUCEM – Les expositions en 2023, Un bouillon de culture permanent

Les expositions 2023 du Mucem, un programme riche et varié d’expositions permanentes et temporaires à Marseille, pour susciter la curiosité…

06/12/2022
Exposition Grimaldi Forum 2023 Monet

Temps de lecture 6 min

Article

Que vive la culture au Grimaldi Forum Monaco !

De grands événements à venir sont au programme du Grimaldi Forum Monaco en 2023. À l’affiche, les spectacles à Monaco…

08/03/2023
marc petit sculpteur exposition - sculpteur français bronze - Eglise des Célestins Avignon

Temps de lecture 4 min

Reportage

La sculpture bouleversante de Marc Petit – Exposition Église des Célestins – Avignon

C’est un lieu magique de la Cité des Papes intra-muros, l’église des Célestins, église du XIVe siècle, Place des Corps…

02/04/2023
Gabriel sterk Expo Mougins Monumental 2023

Temps de lecture 8 min

Interview

Gabriël Sterk – Mougins Monumental 2023 – Hommages et Présages – Bronzes entre ciel et terre

Gabriël Sterk – Mougins Monumental 2023. L’exposition de sculptures en plein air est à voir dans le haut village de…

06/04/2023
Chambre de Soie exposition Palais des papes 2023 Avignon Palazzo

Temps de lecture 5 min

Article

“Palazzo” – Les œuvres d’Eva Jospin confrontées à l’architecture du Palais des Papes

Palazzo, l’exposition temporaire à voir du 30 juin 2023 au 7 janvier 2024 de l’artiste plasticienne Eva Jospin, parmi les…

21/04/2023